1405621961cpressehollandeado

 

 

 ********************
De Yvann Murphy
********************

Après Bouaké c’est au tour d’ Adiaké, même stratégie et bien sûr dans le même registre avec un mode opératoire similaire à celui de 2010. Et le paradoxe dans tout ça, c’est toujours des civils qui se mobilisent au lieu de nos mutinés. Mais malheureusement ce régime n’atteindra pas ses objectifs inavoués. 
On se souvient en 2010, le RDR et son mentor dans un but précis de permettre à la communauté internationale d’alors, afin qu’elle puisse prolonger la mission de la Licorne et celle de l’ ONUCI en Côte d’Ivoire, planifiaient des opérations suicidaires ou mettaient en place des mises en scène dramatiques pour arriver à leurs fins.
Or donc la représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies en Côte d'IvoireAïchatou Mindaoudou, qui en déclarant à la BBC News que les mutineries à répétition en Côte d'ivoire n’étaient pas le signe d'une instabilité, venait mettre fin au rêve de Dramane à qui la France a refusé sa protection. À travers cette sortie, j’ai réalisé enfin les vrais dangers qui guettent ce régime.
#MutinerieCiv2017 #FrontSocial2017

Lire aussi : Côte d’Ivoire : La France refuserait de protéger Ouattara http://www.afrique-sur7.fr/36526/cote-divoire-france-refuserait-de-proteger-ouattara/

et ONUCI : "Les mutineries ne sont pas le signe d'une instabilité : http://apr-news.fr/fr/actualites/onuci-les-mutineries-ne-sont-pas-le-signe-dune-instabilite

Deboutciv Deboutcotedivoire avec RFI Sputnik France FRANCE 24 Jeune Afrique Africa24 TVAfrica243 AFRICA24MONDE